Le référentiel de compétences du Coach
Neuro-Activ Federation (NAF)

Voici les compétences définies par la Neuro-Activ Federation (NAF) pour la pratique du Coaching :

#1 RESPECTER L’ÉTHIQUE ET LE PROFESSIONNALIME DU MÉTIER DE COACH

Le coach certifié se doit de comprendre et d’appliquer le code de déontologie, la charte qualité et les standards de coaching auxquels il a été formé et d’être en mesure de les appliquer et de les garantir dans toutes les situations de coaching.

#2 ÉTABLIR UNE PROPOSITION CONCRÈTE

Le coach doit savoir établir et mettre en œuvre une proposition concrète d’accompagnement, contrat ou convention de coaching, à partir de l’exploration judicieuse et efficace de la demande et de la problématique du client.

#3 ÉTABLIR ET MAINTENIR L’ALLIANCE

Le coach doit savoir créer un environnement de confiance mutuelle et de soutien durant tout l’accompagnement en coaching. C’est sur cette qualité de relation que repose en partie l’efficacité du coaching. Le coach en est conscient et y porte un intérêt constant.

#4 LA POSTURE DU COACH

Le coach doit être capable de faire preuve d’une écoute active, sans jugement, dans la plus grande neutralité et de communiquer de façon efficace tout en s’adaptant au mode de communication du client et en facilitant l’autonomie du client.

#5 ECOUTER AVEC EFFICACITÉ

Le coach doit être capable d’écouter de manière attentive, à la fois le contenu, avec les dits et non-dits aux niveaux para-verbal et non-verbal et la structure de façon à pouvoir être au service du client de manière efficace et professionnelle. Il doit utiliser régulièrement la reformulation en écho et en synthèse de manière à faciliter la relation et la compréhension mutuelle.

#6 POSER DES QUESTIONS PERTINENTES ET EFFICACES

Le coach se doit de savoir poser des questions pertinentes et efficaces qui permettent à la fois d’obtenir des informations indispensables au processus de coaching et de faciliter à la fois les prises de conscience, les prises de décisions et le passage à l’action.

#7 PRATIQUER UNE COMMUNICATION EFFICACE

Le coach se doit de savoir communiquer efficacement, au niveau verbal, para-verbal et non-verbal afin de faciliter la communication et la dynamique de changement.

#8 SENSIBILISER LE CLIENT

Cela signifie savoir intégrer et évaluer avec précision les sources multiples d’informations et faciliter des éclairages qui sensibilisent plus facilement le client et l’aident, par conséquent, à atteindre les objectifs fixés.

#9 FACILITER LE PASSAGE À L’ACTION

Le coach doit être capable de co-créer avec le client des occasions régulières d’apprendre, de développer des compétences et de passer à l’action afin d’entreprendre de nouvelles actions qui génèreront le plus efficacement possible les résultats souhaités par rapport aux objectifs escomptés.

#10 FIXER EFFICACEMENT DES OBJECTIFS

Le coach doit être capable d’aider le client à cibler, définir et formuler des objectifs et sous-objectifs de façon pertinente et efficace en suivant les différents modèles existants à cet effet et de maintenir avec le client une orientation vers l’objectif, tout au long du processus de coaching.

#11 FACILITER LA PROGRESSION AVEC AUTONOMIE ET RESPONSABILITÉ

Le coach doit savoir aider le client à concentrer son attention et son énergie sur ce qui est important dans le processus de coaching et à progresser au fur et à mesure vers l’objectif tout en facilitant le développement de l’autonomie du coaché et en le laissant assumer pleinement la responsabilité de ses processus cognitifs et émotionnels, ainsi que de ses actions et de leurs résultats.

#12 FACILITER DES ÉTATS ÉMOTIONNELS RESSOURCES

Le coach, dans un souci d’efficacité, se doit de savoir faciliter chez le client, des « états émotionnels ressources » en rapport avec les situations abordées dans le coaching qui facilitent le changement et le passage à l’action du client.

#13 DONNER DU SENS

Le coach doit être capable d’aider le client à donner du sens à ses objectifs et à ses actions pour créer une dynamique de changement et ajouter du sens à la performance. Il se doit d’apporter suffisamment d’attention à cette dimension pour garantir un épanouissement du client au-delà de la simple atteinte de ses objectifs professionnels ou personnels.

#14 UTILISER LES DIFFÉRENTS NIVEAUX DU LANGAGE

Le coach doit savoir communiquer aisément en utilisant les différents niveaux de communication (verbal, para-verbal et non-verbal) et utiliser à bon escient le niveau du langage de précision, le langage d’exploration, et le langage d’abstraction. C’est cette richesse et cette pertinence dans la structure de la communication et du questionnement du coach qui garantiront une efficacité optimale du processus de coaching.

#15 GÉRER EFFICACEMENT SON ÉTAT DE COACH

Le coach se doit d’être capable de gérer efficacement son propre état émotionnel de manière appropriée par rapport à l’état émotionnel du client et en fonction des circonstance. S’il éprouve des difficultés à ce sujet ,il se doit alors d’en référer à un superviseur dans les meilleurs délais.

Facebook Comments:

PROCHAINS
ÉVÈNEMENTS

cliquez sur l'image

 

GUIDE OFFERT SUR LE
MÉTIER DE COACH

cliquez sur l'image